Évaluation et pistes d’évolution pour les Foyers de jeunes travailleurs (FJT)

La ministre du logement a confié au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) le soin d’établir une évaluation de l’outil foyer pour jeunes travailleurs (FJT) et d’en identifier des pistes d’évolution. La mission confirme l’utilité sociale du dispositif FJT. En dépit de son volume modeste (une capacité d’environ 50 000 places), les possibilités d’accompagnements des jeunes tenant à son modèle en font un acteur déterminant du logement qui leur est dédié et simultanément un opérateur à l’articulation des politiques publiques de la jeunesse, de la cohésion sociale, de l’emploi et de la formation. La mission voit dans la dynamique des informations et de leur valorisation un élément très favorable au développement de l’offre et propose différentes mesures et outils à cet effet, en tenant compte de la dimension territoriale. Elle recommande d’établir des conventions entre les FJT et les services intégrés de l’accueil et de l’orientation (SIAO). Un panel de mesures a pour fil directeur la réduction des incertitudes qui actuellement pénalisent l’émergence des projets. En appui de la programmation triennale des résidences sociales, il est proposé de prolonger au-delà de 2022 les moyens de financement exceptionnellement mis en place en 2021 pour l’investissement et de mettre à l’étude un nouvel instrument financier ; ainsi que de faire évoluer le mode de déclenchement des projets pour sécuriser leur montage. Le secteur FJT est dynamique, diversifie déjà ses offres et innove. Une prospective est néanmoins utile pour la recherche de la meilleure adéquation de l’outil FJT aux besoins des jeunes et pour veiller à leur insertion dans la société. Ces perspectives ancrées sur des thèmes qui, au sein des politiques publiques en faveur des jeunes retiennent particulièrement l’attention, ont besoin d’être approfondies par les experts des différents champs techniques, sociaux, professionnels concernés. La mission conclut sur l’utilité d’un accord cadre succédant aux accords antérieurs de ce type pour les FJT, toutefois élargi en associant davantage les parties prenantes concernées, pour faciliter et accompagner le déploiement d’un outil renforcé.
Auteurs : Thierry Bonnet, Thierry Ménager, CGEDD
Publié le 29 avril 2022

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet