Le renouveau de la voie d’eau

 

jeudi 14 octobre 2004
Préfecture de région
Lille

 
 

Colloque du 14 octobre 2004

publié le 12 août 2010 (modifié le 9 septembre 2013)


Logo CGPC Le programme (format pdf - 56.9 ko - 12/08/2010)

Présentation

La voie d’eau est historiquement l’un des premiers moyens de transport des marchandises. Elle a contribué au développement des villes et à la richesse économique des territoires.

L’ingénieur est intervenu très tôt dans la création des voies d’eau en aménageant les cours d’eau naturels et en construisant des ouvrages artificiels.

Malgré la prédominance actuelle du transport routier, de nombreuses activités dans les domaines industriel, agricole ou touristique dépendent aujourd’hui du bon fonctionnement et du développement de la voie d’eau.

La voie d’eau continue de présenter de nombreux atouts, celui d’être l’infrastructure de transport la plus naturelle et dont l’utilisation présente le moins d’externalités pour l’environnement et la contribution à l’effet de serre.

Sa gestion s’est largement complexifiée et ce sont l’ensemble des sciences de l’ingénieur et des technologies modernes qui sont aujourd’hui mises à son service : géologues, géotechniciens, hydrauliciens, hydrogéologues, mécaniciens, informaticiens, écologues, biologistes s’associent pour répondre aux exigences de compétitivité et d’efficacité économique en même temps qu’aux impératifs de l’intermodalité et du développement durable. Le très grand projet du canal Seine-Nord Europe illustre bien cette vaste mobilisation des savoir-faire et des connaissances scientifiques.

Le maître d’ouvrage d’un grand projet de voie d’eau est en effet confronté à de nombreux défis : assurer la synergie entre de très nombreux spécialistes, ordonnancer un spectre complexe de tâches, développer une large vision prospective, prendre en compte les attentes des opérateurs, mais aussi répondre aux attentes sociétales et assurer la transparence des choix vis-à-vis du public.

Ces approches donnent une vision entièrement nouvelle du métier de l’ingénieur de la voie d’eau, devenu « ingénieur ensemblier » et ancrent son utilité sociale.

Logo CGPC

La synthèse (format pdf - 330.3 ko - 12/08/2010)

Les actes du colloque (format pdf - 1.1 Mo - 12/08/2010)